Baptiste Henriot | Voyages | Explorations | Découvertes | Europe | Asie | Scandinavie | Afrique | François-Auguste Biard | Auguste Mayer | Corvette La Recherche | Spitzberg | Expertise  | Léonie d'Aunet

©Baptiste Henriot 2016-2019

Toutes les images et les textes de ce site web sont soumis au droit d'auteur. Toute utilisation est interdite sans mon autorisation.

All images and texts on this website are subject to copyright. Any use is prohibited without my permission.

Région d'Arusha, Tanzanie - Les légendaires guerriers Maasaïs

16 Jun 2017

 

 

 

 

Les Maasaïs...

 

L'une des plus petite minorité d'Afrique. Ces pasteurs semi-nomades vivent principalement dans le Sud du Kenya. Ils sont également présent à l'extrême Nord de la Tanzanie dans la région d'Arusha, non loin des pentes du mont Kilimanjaro où ils représentent moins de 1% de la population du pays. 

 

Peuple légendaire, ils fascinent les voyageurs et les curieux depuis le XIXème siècle grâce aux récits des courageux explorateurs. Les Maasaïs ont acquis la réputation d'être de féroces guerriers tueurs de lions et de léopards. Calmes et courageux quel que soit le danger, ils sont avant tout des éleveurs qui prennent soin de leurs cheptel comme d'un trésor sacré. D’après leurs croyances tous les bétails de la terre leur appartiennent. Ils en sont les gardiens et les protecteurs. Ils se sont également vu obligé depuis quelques années, de pratiquer l'agriculture pour subsister à certaines périodes de famines.

 

Rares sont ceux qui ont la chance d'approcher une de ces tribus reculées et ma rencontre avec eux fût assez brève - mais riche. Depuis tout petit, je rêvais de rencontrer ce peuple emblématique d'Afrique qui m'intriguait autant qu'il me terrifiait.

 

Tout juste sorti du Land Cruiser, je suis accueilli par une grande partie du village. On me fait revêtir la tenue traditionnelle. Les femmes se mettent alors à chanter et les hommes entament leur très célèbre danse. Connues dans notre inconscient collectif grâce aux reportages qui passent à la télévision, le concours de saut des jeunes guerriers s'effectue à pieds joints, sans instrument, au simple rythme des mains, des pieds et des bijoux qui s'entrechoquent. Si les femmes se permettent des éclats de rire, les hommes eux, sont concentrés et croiser leur regard vous glace le sang. Leur fougue et leur courage sont ainsi exprimés. Aucune peur ne doit être visible en eux. Ces danses sont également une façon de transmettre leurs traditions car l'écriture maasaï n'existe pas.

 

L'on m'emmène ensuite faire le tour du village - inkajijik. Pour commencer, il faut franchir une haie épineuse qui protège les occupants des animaux dangereux et des rôdeurs nocturnes. La visite se poursuit dans la maison du frère du chef. Les échanges sont timides et légèrement tendus. Assis dans cette toute petite hutte faite de terre, de bois et de bouse construite par les femmes, j'en apprends un peu plus sur leur mode de vie, leur hiérarchie et leur culture. 

 

Très structurée, la vie des Maasaïs est régie par des rites qui leur permettent de définir les trois étapes de la vie d'un homme à savoir l'enfance, la vie de guerrier, puis le passage à l'âge dit d'"ancien".

 

Aujourd'hui le peuple Maasaï est de plus en plus sédentaire car leurs terres se voient réduites par le gouvernement.

 

Sur le chemin du retour, j'apprends que le maasaï Mathew Jacky et le canadien Nicholas Adam, les fondateurs de Wild Roots Safaris & Adventures - la société avec laquelle je suis allé au Kilimanjaro - sont entrain de récolter des fonds pour construire une école dédiée à l'enseignement d'environ deux-cents jeunes Maasaïs. Le projet devrait voir le jour courant 2018. Toute aide bénévole et financière leur est la bienvenue. Si vous souhaitez en savoir d'avantage rien de plus simple, il suffit de contacter Mathew grâce au site web de Wild Roots Safaris (lien ci-dessous). Dites lui que vous venez de ma part et il se fera un plaisir de répondre à toutes vos questions.

 

 

Pour en découvrir d'avantage : 

Wild Roots Safaris - projet communautaire 

• France 2, Rendez-vous en terre inconnue, avec Mélissa Theuriau chez les Maasaï, 21 janvier 2014

• National Geographic Documentary, Lions vs Maasai Warriors, Wildlife Animal

• Xavier PÉRON, L'Occidentalisation des Maasaï du Kenya : privatisation foncière et destruction sociale chez les Maasaï du Kenya, L'Harmattan, Paris, 1995

• Joseph THOMSON, Au pays des Massaï : voyage d'exploration à travers les montagnes neigeuses et volcaniques et les tribus étranges de l'Afrique équatoriale, Hachette, Paris, 1886

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload