Baptiste Henriot | Voyages | Explorations | Découvertes | Europe | Asie | Scandinavie | Afrique | François-Auguste Biard | Auguste Mayer | Corvette La Recherche | Spitzberg | Expertise  | Léonie d'Aunet

©Baptiste Henriot 2016-2019

Toutes les images et les textes de ce site web sont soumis au droit d'auteur. Toute utilisation est interdite sans mon autorisation.

All images and texts on this website are subject to copyright. Any use is prohibited without my permission.

Tokyo, Japon - La ville en images

17 Jun 2018

 

 

 

Avant d’arriver au Japon pour la première fois, nos têtes européennes sont remplies de clichés et d'appréhensions mais aussi d’attentes face à cette culture nippone si différente de la notre. Leurs jeux TV délirants contrastent avec leurs traditions ancestrales ; le Kawaii et les Kimonos se côtoient en une parfaite osmose ; les gestes lents d’une cérémonie du thé ou d’une pièce de Kabuki rivalisent avec les trains les plus rapides du monde. Comment peut-on s’y retrouver, nous qui souffrons d’un décalage horaire de sept heures et qui, dès notre sortie de l’avion, avons tous nos sens en émois ?

 

Il est impossible de ne pas apercevoir des buildings gigantesques et des panneaux lumineux incalculables lorsqu'on lève les yeux ; les cinquante lignes de métros sont un dédale ou même les locaux se perdent ; les technologies de pointes se mêlent aux antiquités de l’ère Edo et les odeurs d’encens se confondent avec celles des marchés aux poissons.

 

Entre héritage et modernité, Tokyo est pourtant récente à l’échelle du pays. Petit village de pêcheur sous l’ère Sengoku, cette ville a été plusieurs fois rayée de la carte avant de devenir aujourd’hui la ville de tous les records : ville la plus peuplée au monde - avec 13 500 000 habitants intra-muros et 42 800 000 dans son agglomération ; ville la plus riche et la plus chère ; ville avec le plus grand nombre de restaurants et notamment avec le plus grand nombre de restaurants 3 étoiles au Michelin …

 

Je ne suis resté que deux jours dans cette mégalopole. Deux jours, ce n’est évidement pas assez pour en découvrir ne serait-ce qu’un centième. A l’instar de Paris, il faudrait plus d’une vie pour en découvrir tous les recoins. Moi qui aime marcher lorsque je voyage, j’ai très vite déchanté en voyant les distances entre mon point A et mon point B… Sur une carte, tout semble réalisable en quelques minutes. Dans la réalité, ma carte de transports fût ma meilleure amie.

Voilà alors ce court séjour raconté en quelques photos : vue panoramique de la ville prise du dernier étage de la mairie et affiches pour les Jeux Olympiques de 2020 ; quartier d'Akihabara - le quartier des technologies ou je me suis sentis plus perdu que dans les steppes de Mongolie ; passage piéton de Shibuya - le carrefour le plus emprunté au monde ; sanctuaire Meiji-jingū et ses bonsaïs de plus de quatre-cents ans ; musée de l’ère EdoMa rencontre avec les sumos et ma visite du Ryogoku Kokugikan - Sumo Stadium - seront racontées dans un article à part entière.

 

Il est difficile de raconter le Japon avec des images. Il faut se promener soi-même dans les rues et voir de ses propres yeux les dichotomies qui y vivent. Dans ce pays ou beaucoup de choses sont tabous, comment expliquer de voir de jeunes étudiantes habillées en écolières lire des hentais devant un film porno dans un sex-shop de huit étages pendant que des papis choisissent leurs sextoys non loin de la ; de voir un homme d’affaire de quarante ou cinquante ans dans le métro avec une peluche accrochée à sa mallette et un pins rigolo à sa chemise ; de voir un vieux monsieur jouer à Pokémon-GO sur deux portables en même temps lors d’un trajet de neuf heures de bus ; ou encore de voir les personnages de Mario déboulés sur leurs karts au détour d’une rue …

 

Cette ville n’a aucune limite tant en terme de folie que d'histoires à raconter.

 

Il faut le vivre pour le comprendre mais il faut aussi le vivre pour le croire ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload